Françoys Lamothe


POÉsie




(Lone Lake- peinture de Franklin Carmichael)

COUP DE FORCE

Mon cœur est un lit de rivière

où les eaux puissantes de l'amour

ont déferlé et tout emporté



en un coup de force intime

tous ses fleurissements profonds

ont été arrachés et broyés



et dans l'ardente saison

qui impose trop souvent

son implacable brûlure


maintenant ne reluit


au soleil éclatant


que sa gangue meurtrie



et voilà que s’engouffre le vent

qui finira d’assécher ses veines

 
non vraiment plus rien


n’y reste de vivant



mais un jour je sais


qu'une pluie délicate


reviendra déposer


sur ses pierres dénudées


un baume de verdeur



​une grâce permettant


aux cycles de la nature


de reprendre leur cours


​et au courant dynamisant


​​de mon vertige amoureux


de s'épanouir à nouveau


en ultime et dévastateur


paroxysme libérateur...