Françoys Lamothe


POÉsie




Maintes vieilles idées

dorment au fond d’un tiroir

maintes vieilles amours

reposent dans le noir

 
qu’elles aient été belles

cyniques ou sales

qu’elles aient été ivres

poétiques, immortelles

 
ce furent des morceaux de vie

qui lentement se consumèrent

ce furent des proies de l’oubli

condamnées à se taire

 
maintes vieilles idées

dorment au fond d’une crypte

maintes vieilles amours

reposent en Égypte

 

quand l’oubli aura cessé

de garder leurs sépultures

sereines et apaisées

elles relâcheront leur capture

 

l’oiseau aux milles paradis

l’oiseau des oasis

aux yeux d’or éclatants

aux grandes ailes d’Isis !

(Big raven - peinture d'Emily Carr)

L'OISEAU ÉTERNEL