Françoys Lamothe


POÉsie




Leur amour fut noir et passioné

et le fleuve à la tourmente

les engloutit d’une caresse ardente

en des eaux trop grandes et polluées...

 
À jamais devenus prisonniers


du puissant courant meurtrier

ils coulent, craquent et voyagent

s’entrechoquant à d'autres épaves



mais en leur mémoire toujours surnage

comme un dernier souffle légué au vent

un désir errant, un parfum brûlant

cherchant à joindre nos rivages...

(Rive Nord du Lac Supérieur - peinture de Lawren Harris)

LES ÉPAVES