Françoys Lamothe


POÉsie




Ne laissons pas la vie

passer au-dessus de nos têtes

comme un vol d’oiseau migrateurs

mais déployons nous aussi

les ailes de la joie et de l'amour

pour rejoindre les hauteurs

 

en un coup de plume géant


partons en un grand essor ​


survoler l'horizon​ éblouissant


sublime et chatoyant


qui s'étale merveilleux devant nous



redevenons les nomades que nous sommes


heureux de cueillir les nuages diamantés


​au firmament des matins impeccables


où l'éternité prend naissance 

dans le rythme hypnotique

de nos félicités lumineuses



LES HAUTEURS

(Nuages au coucher de soleil - peinture de Lawren Harris)