Françoys Lamothe


POÉsie




Toi qui la nuit


me fascine​s et m’enlaces

déesse noire de beauté

dont jamais je ne me lasse



tu es le talisman de providence

que je porte au creux de mes rêves



tu es l'amoureuse nourricière

de mes secrets pieux et rares



tu es la pluie de feu printannière

qui ravive mon âme dans la mort



​​mais tu restes à jamais blottie

sous le masque de ma chair



à jamais cachée


derrière l'éblouissante procession


​de conscience et d'esprit


qui toujours te précède et te suit

 


​​alors de loin j’écoute

le son de ton pas qui résonne

comme l'écho de ta présence

dans le temple de mon destin...

(Manao tupapau - peinture de Paul Gauguin)

NOIRE DE BEAUTÉ