Françoys Lamothe


POÉsie




​Dans le tourbillondes siècles


​qui se fanent et se décharnent


​au désert de la froide éternité



je vois la trame du temps

son travail, son tissage

sur la grille invisible du néant



dans la beauté et la folie

des saisons qui s'envolent

qui s'enfuient et s'étiolent

aux rythmes fatals de la nature



​je vois les visages de la vie

sans cesse changeants

s'évanouissant et renaissant

sous mes yeux hallucinés



face à tous les amours 


à jamais discontinués


évincés, fracassés, broyés 


par l'orgueil et la vanité


du destin et sa fatalité

 


je garde toujours espoir


qu'au moment ultime


une force transformante


viendra donner des ailes


à mon esprit fatigué



(Totems - peinture d'Emily Carr)

VISAGES DE LA VIE